Les ingrédients et astuces de la nouvelle littéraire

Ingrédients et astuces de la nouvelle littéraire

Comment écrire une nouvelle littéraire ? Est-ce qu’écrire une nouvelle va t’apporter quelque chose dans ton parcours d’auteur·e ? Quels sont les ingrédients et astuces de la nouvelle littéraire ? Dans cet article, je te propose d’explorer ces sujets et de mieux comprendre le processus créatif d’une nouvelle.

La Base : qu’est-ce qu’une nouvelle littéraire ?

Une nouvelle est un récit court qui utilise les mêmes codes stylistiques que le roman. Comme le roman, la nouvelle peut emprunter n’importe quel genre littéraire (fantastique, romantique, érotique, policier etc.). Mais l’intrigue n’a pas le temps dans une nouvelle de se dérouler comme dans un roman, puisque la règle première est de faire très court. Il existe même des micro-nouvelles. J’ai moi-même été primée en 2015 par la revue littéraire Harfang en écrivant une micro-nouvelle de 100 mots, intitulée L’Interrupteur.

La nouvelle littéraire doit avoir du rythme et une chute souvent brutale (bien que la fin ouverte ne soit pas exclue). C’est une fiction qui n’est pas moralisatrice. Le récit doit raconter un seul évènement et très peu de personnages y prennent part. Et oui : comme une nouvelle est par définition courte, tu n’as absolument pas le temps pour développer toute une galerie de personnages principaux et secondaires. Un personnage principal et un voire deux-trois personnages secondaires : voilà une des clés de la nouvelle littéraire.

En littérature, le grand maître de la nouvelle est Guy de Maupassant. Plusieurs écrivains et auteurs se sont d’abord essayés à la nouvelle avant d’écrire des romans et des livres. On peut citer dans les écrivains contemporains : Anna Gavalda, Delphine De Vigan ou encore Maylis De Kerengal.

Par quoi dois-tu commencer pour écrire une nouvelle littéraire ?

Je sais que mon premier point va te surprendre, mais crois-moi c’est l’astuce de la nouvelle littéraire la plus cruciale pour moi :

En premier lieu, n’écris pas : réfléchis

Je sais qu’en écriture on a envie de se lancer comme ça « et on verra bien ». Je ne suis absolument pas contre cette manière de faire. Mais comme la nouvelle nécessite de respecter vraiment des règles et des codes précis, je t’invite vraiment à avant tout te poser et réfléchir à ton histoire. Et si tu te posais certaines questions :

  • Quelle est ton histoire ?
    Astuce : Essaie de la pitcher en quelques phrases pour voir si cela tient la route !
  • Comment ton histoire commence-t-elle ?

  • A quelle époque / moment se déroule-t-elle ?

  • Qui sont les personnages ? Qui est le narrateur ?
    Astuce : dresse une petite fiche d’identité pour chaque personnage. Identifie leur nature profonde ? Quel comportement auront-ils au fil de la nouvelle ? Si ce comportement n’est pas alligné avec leur nature profonde, alors tu seras capable de créer une tension littéraire !
  • Quelle chute pourrais-tu imaginer ? Est-elle surprenante ? Suffisamment originale ?

Fais ensuite un plan pour ta nouvelle

Voici quatre ingrédients de la nouvelle littéraire à prendre en compte dans ton plan :

  1. Ta nouvelle doit commencer par une situation initiale. Cette situation est la normalité pour ton personnage principal.

  2. Prévois une action qui vient bouleverser cette situation initiale et ainsi la vie jusque-là normale de ton personnage.

  3. A partir de là, déroule ton intrigue avec des péripéties pour tes personnages principal et secondaires si tu en as.

  4. C’est le moment de la résolution de ton histoire. Tu as le choix : une chute radicale et brutale ou une fin ouverte. En tout cas, tu dois boucler ta nouvelle de manière rapide.

Le plan de ta nouvelle littéraire doit avoir 3 grandes parties :

  • Un début
    Le héros est immédiatement dans une action. Une décision ou un événement vient perturber sa vie qui était normale.

  • Un déroulé
    Le personnage principal est dans une situation inconfortable. Que se passe t-il alors ?

  • Une fin
    Le personnage n’est plus la même personne qu’au début et l’histoire se termine. Comment ? La chute est-elle suffisamment brutale ?

Ensuite tu vas écrire un premier jet de ta nouvelle littéraire

Un premier jet est en fait un brouillon. Car le grand secret de l’écriture, sache-le : c’est le travail, la lecture et le re-travail. Le talent n’est possible qu’en travaillant. Alors sois patient : il faut respecter quelques étapes avant de terminer l’écriture d’un texte, quel qu’il soit.

Voici une nouvelle astuce pour te lancer dans l’écriture de ta nouvelle. C’est véritablement le conseil que je donne systématiquement dans les ateliers d’écriture que j’anime, car je trouve que cela déclenche le processus créatif :

Ecris au présent de l’indicatif et à la première personne. « Je est un autre », n’oublie jamais ce précepte d’Arthur Rimbaud.

Relis et améliore ton premier jet

Voilà, c’est là que le mot travail prend tout son sens. Ne te berce pas d’illusions, le premier jet est rarement parfait. Il va falloir que tu prennes du recul, que tu abandonnes certaines de tes petites chéries pour l’améliorer.

Conseils pour écrire une nouvelle littéraire

En te relisant, pose-toi les bonnes questions :

  • Est-ce que mon lecteur va suivre facilement l’intrigue ?
  • Est-ce qu’il ne va pas se perdre ou décrocher ?
  • Y a-t-il bien qu’un seul temps d’action ?
  • Y a-t-il des rebondissements ?
  • Du suspense ? Du mystère ?
  • Le lecteur va t-il être surpris par la fin de mon histoire ?

Tu penses avoir fini ?

Derniers ingrédients et astuces de la nouvelle littéraire : faire relire

Je dis toujours : « il n’y a pas de livre sans lecteur ». Ce que je veux dire par là : ce n’est pas possible d’écrire tout seul dans son coin, sans soumettre son texte à un lecteur ou deux, qui te donneront un avis objectif.

Choisis bien ton lecteur. C’est un proche ou un ami, quelqu’un qui lit souvent des écrits et des livres. Ne lui demande pas de te dire si c’est bien ou pas bien. SURTOUT PAS. Fais-lui simplement lire et demande lui ce qu’il a compris de ton histoire. Il faut que la personne reformule ce qu’elle a compris de l’intrigue. Ce n’est que comme ça que tu constateras que ton histoire est bien construite et suffisamment compréhensible ou si au contraire, certains points restent flous ou à améliorer. Prends en compte ces remarques pour améliorer encore ton écrit. Et si tu penses avoir vraiment fini, alors fais une ultime relecture en ne laissant passer aucune coquille, ni aucune faute d’orthographe ou de syntaxe.

Pour résumer :

Voilà, ta nouvelle est terminée

J’espère que ces ingrédients et astuces de la nouvelle littéraire (selon moi et mon expérience) t’ont aidé·e. Je t’invite vraiment à écrire des nouvelles. C’est une bonne manière d’apprendre à écrire des fictions. Quand on maîtrise les codes de ce format d’écriture, je pense sincèrement qu’on est capable ensuite d’écrire facilement d’autres fictions et notamment des romans.

Moi-même j’ai commencé en écrivant des nouvelles que j’ai présentées à des concours de nouvelles. Tu peux d’ailleurs en lire quelques-une sur mon blog littéraire, Blonde thinking on sundays. La nouvelle est un excellent exercice crois-moi.

Ah et dernière chose : quand tu as écrit quelque chose, pose-toi cette ultime question.

Est-ce que mon texte me plaît ? Car l’écriture doit rester un vrai plaisir.

Tu as aimé cet article ? N’hésite pas à me laisser un commentaire ci-dessous et à le partager avec d’autres personnes qui apprennent comme toi à écrire ! A bientôt

Claire

2 commentaires sur « Les ingrédients et astuces de la nouvelle littéraire »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :